Quelques jours sont passés depuis la seconde où l'on s'arrête de respirer. Vous savez cette seconde où on se dit que tout est perdu et où tout passe si vite qu'aucune émotion ne peut sortir, ni la colère, ni l'anéantissement, ni la tristesse. Juste l'impression que son coeur s'est arrêté de battre et que sa respiration s'est arrêtée. Retour sur samedi : très belle journée, pas de vent, grand soleil, de la chaleur, le temps idéal pour (enfin !) monter la serre. Une belle équipe pour nous aider. Tout se passe bien ... Au final le soir à 20 h on admire notre travail :

 DSC02974

 

Le dimanche, il reste encore quelques bricoles à faire. On s'active tôt le matin, le soleil est toujours de la partie. Et puis le vent se lève et crac la bâche est complètement démontée et déchirée de tous les cotés ... Une journée de travail perdu, une somme d'argent conséquente également et surtout surtout plus de serre pour mes plants à repiquer ( tomates, poivrons, aubergines, melons ...) qui au pied des Vosges ont vraiment besoin d'une couverture pour passer l'été tranquillement. Alors on enlève les bouts de plastique qui reste et on se dit qu'il faut faire quelque chose. Le jour même, tout de suite, pour ne pas ne se morfondre toute la journée. On prend le bout de la bâche le plus grand et avec l'aide des parents d'Aurélien on hisse un bout de bâche ... Le vent continue à souffler, on a beaucoup de mal à avancer. Nous avons l'impression de tenir un parachute. Mais après quelques heures nous arrivons à clipper la serre. Un deuxième bout de bâche ira de l'autre coté, cette fois sans le vent, beaucoup plus facile. On clippe la bache et on fait passer des cordes et des fils le long pour sécuriser un peu plus. Le soir, nous sommes assez contents du résultat même si notre serre ne ressemble à rien ! C'est simplement provisoire pour cet été et il faudra tout remonter cet automne. Impossible de la remonter avant, Aurélien part en déplacement au Canada à partir du 15 mai jusqu'à début juillet ....

DSC03016

 

Sinon les températures d'avril ont ralenti la pousse des légumes ( 5° au meilleur des journées et de la neige le jour de pâques). Pas de soleil, très peu de pluie mais un temps gris et froid la plus grande partie du mois. Résultat au minimum 2 semaines de retard sur le début des ventes initialement prévu pour vendredi. Mais on continue, toujours motivés et on va faire pousser de beaux légumes bios encore les prochains mois !

Cela n'a pas découragée Violine qui s'est chargée de nous aider même si la serre n'est pas au top !!

DSC02978